Vilebrequins

Dans un moteur, le vilebrequin est chargé de transformer le mouvement alternatif des pistons en un mouvement rotatif. Il transmet la force du moteur au volant moteur. Le vilebrequin doit supporter des contraintes extrêmes pendant le fonctionnement du moteur.

Il est soumis à des flexions, des torsions et des vibrations tournantes importantes. En outre, les paliers sont fortement exposés à l’usure.

C’est pourquoi les vilebrequins BF sont pratiquement toujours forgés. Le matériau de départ utilisé est l'acier de traitement ou l’acier nitruré. De plus, les surfaces des manetons de coussinet de ligne et des manetons de bielle sont durcies et polies. Ainsi, les vilebrequins sont capables de résister aux contraintes énormes auxquelles ils sont exposés dans les moteurs de véhicules utilitaires et les moteurs stationnaires.     

La gamme BF comporte, entre autres, des vilebrequins avec ou sans coussinets, avec des contrepoids vissés ou intégrés. Des vilebrequins décalés et des vilebrequins à manetons de bielle décalés, tels qu'utilisés par exemple sur certains moteurs Mercedes, sont également disponibles.

Instructions de montage des vilebrequins

  • Les dommages existants au niveau du passage des paliers principaux et des bielles doivent être éliminés dans les règles.
  • Nettoyer soigneusement les conduits d’huile dans le carter de vilebrequin et dans le vilebrequin à l’air comprimé.
  • Mettre en place correctement les coussinets lisses dans le carter de vilebrequin et les chapeaux de palier en respectant les orifices d’huile, la libre circulation, la propreté et la cote de réparation correspondante pour le diamètre des manetons du vilebrequin.
  • Bien huiler les surfaces de glissement des coussinets lisses en utilisant une huile agréée et mettre le vilebrequin en place.
  • Mettre en place les chapeaux de paliers principaux en observant leur numérotation, huiler légèrement les vis des paliers principaux et les serrer avec le couple prescrit.
  • Vérifier la parfaite mobilité du vilebrequin, contrôler le jeu axial du vilebrequin et l’adapter si nécessaire.

Structure

1 Côté commande ou entraînement
2 Contrepoids
3 Maneton de coussinet de ligne
4 Maneton de bielle
5 Côté volant moteur/transmission des forces
6 Orifice d’huile

Eléments constitutifs

Manetons de coussinet de ligne

  • Le nombre de manetons de coussinet de ligne est fonction du type de moteur.
  • Le vilebrequin prend appui sur les manetons de coussinet de ligne dans le bloc-moteur.

Manetons de bielle

  • La distance entre le centre du maneton de bielle et le centre du maneton de coussinet de ligne définit la course (rayon de manivelle).
  • La course, le diamètre et le nombre de cylindres déterminent la cylindrée du moteur.

Côté volant moteur

  • Logement pour le volant moteur.

Côté commande ou entraînement

  • Logement pour l'amortisseur de vibrations/la poulie.
  • Pignon d'entraînement de l'arbre à cames

Orifices d'huile

  • Les coussinets de bielle et de ligne sont alimentés en huile au travers des orifices d'huile.
  • Les manetons de bielle sont alimentés en huile provenant du maneton de coussinet de ligne au travers d'un canal d'huile dans le vilebrequin.

Contrepoids de vilebrequin

  • Les masses unilatérales des pistons et des bielles sont équilibrées par des contrepoids sur les flasques du vilebrequin. Ceci compense les couples externes, diminue les couples internes et réduit ainsi les amplitudes des vibrations et les contraintes sur les coussinets.

Zones durcies

  • Afin de réduire l’usure et d’accroître la résistance du vilebrequin, les manetons de coussinet de ligne et de bielle sont durcis et polis.

Versions

Système rotatif

1 Piston
2 Bielles
3 Volant moteur
4 Vilebrequin

Product range